Jardinons – 31 Juillet 2017

Avant toute chose, n’hésite pas à aller voir la vidéo en lien avec cet article après ta lecture. Elle est plus « vivante » et possède des détails que l’article ne traduit pas forcément – et inversement -.
Tu peux également rejoindre le groupe Facebook Jardinons pour plus d’interactions et d’échanges.

Mes parents possèdent un jardin depuis que je suis toute petite, donc j’ai grandi en mangeant beaucoup de légumes en provenance de celui-ci. Et je ne remercierai jamais assez la planète pour toutes les belles choses que l’on peut faire grâce à elle – tout en la respectant évidemment, sinon aucun intérêt -.

Depuis longtemps, je me dis que je voudrai moi aussi un jardin plus tard, pour y cultiver plein de bonnes choses. Mais le hic : je n’y connais pas grand chose en jardinage. Je connais les périodes de récoltes des principaux aliments – ce qui est déjà pas mal -, et je me fais un plaisir d’aller les ramasser et de les cuisiner, mais à part ça.. J’ai donc décidé de me lancer dans la fabuleuse aventure du jardinage et de partager ça avec toi ! Parce qu’à plusieurs, on peut toujours s’entraider, n’est-ce pas ? Es-tu prêt-e à me suivre ?

Je me suis dit que je pourrais te faire régulièrement des articles et des vidéos « Jardinons » pour que tu vois comment j’évolue et que tu me donnes des nouvelles de ton évolution de ton côté.

Allez, jardinons ! Commençons, dans cet article, par te présenter notre grand jardin ! Je te conseille de t’asseoir avec un repas ou quelque chose à boire, ça risque d’être un petit peu long. Si tu as des questions, des suggestions ou interrogations, n’hésite pas à me le faire savoir par commentaire !

~ Généralités ~

Nous avons la chance d’habiter en campagne et de posséder un grand terrain avec des arbres fruitiers et où nous avons créé une partie potager.

Nous faisons du compost afin de nourrir nos plantations de façon naturelle, compost composé principalement de mouchoirs usagés de ma famille (même si on pourrait les éviter..), de coquilles d’œufs (pas mangés par moi, évidemment), des déchets verts et de déchets de la maison : poussières, cheveux, ongles. Tout ça se composte, si ça n’est pas merveilleux ! Les épluchures de légumes servent, pour la plupart, de nourriture aux poules (dont je ne cautionne pas du tout la possession, mais bon, je ne suis pas seule ici, donc..).

Compost

Nous récupérons l’eau de pluie dans de grandes cuves dont l’une d’elle est reliée à une gouttière afin d’en récupérer un peu plus. Cette eau nous sert à arroser le jardin quand le besoin s’en fait sentir, principalement en été.

Apport d'eau

Nous avons également une serre fabriquée par mon papa avec du matériel récupéré : des vieilles tôles, du plastique et des baies vitrées.

Serre

Enfin, dernier point général : nous avons récemment acquis un hôtel à insectes qui permettra aux insectes de survivre en hiver et de les rapprocher de l’endroit où nous souhaitons que la pollinisation et la biodiversité soient privilégiées. Il a été fabriqué par des personnes en situation de handicap mental moyen ou faible.

 

~ Arbres fruitiers ~

Nous avons la chance de posséder plein d’arbres fruitiers sur notre terrain. Certains sont présents depuis notre arrivée, d’autres ont été plantés après et certains tout récemment, ce qui ne les empêchent pas de commencer à donner.

Dans la catégorie « présent-e-s depuis le début« , nous pouvons compter sur les pruniers à mirabelles. Nous en possédons trois qui donnent énormément tous les ans. Tellement que l’on n’arrive pas à tout manger, même en les cuisinant, en les congelant ou en les mettant en bocaux. Donc tous les ans, nous faisons le bonheur de nos proches en leur en apportant des grandes boîtes remplies.

Mirabelles (2)

Nous avons également un pommier de la Saint-Jean qui, comme son nom l’indique, nous donne des pommes en juin et juillet. La plupart de ces pommes sont plus petites que la moyenne. Je préfère les manger quand elles ne sont pas trop mûres sinon je les trouve trop farineuses. Nous n’avons pas réussi à toutes les manger cette année, donc certaines sont tombées au sol et servirons à le nourrir et ainsi à se nourrir lui-même pour l’année prochaine.

Pommes de la St Jean

Nous avons également des prunes Reine-claude, mes préférées ! Je les aime tellement, celles-ci !

Prunes Reines-Claude (2)Prunes Reines-Claude

Dans la catégorie pommier, nous en possédons un autre dont nous ne savons pas qu’elle est l’espèce de pommes, donc si quelqu’un-e peut nous aider. Ce sont des pommes tardives qui donnent vers octobre. Nous ne connaissons pas non plus l’espèce de poires que nous avons, mais elles sont délicieuses.

 

Enfin, mon papa avait planté, il y a maintenant un certain temps déjà, des noisetiers Rouge de Zeller. Il s’agit d’une espèce particulière de noisettes car elles sont toutes petites et ont une petite peau un peu rouge.

Noisettes

Un cerisier a également poussé sans qu’on l’ai planté dans notre jardin. Alors on l’a laissé grandir. Il nous donne des cerises depuis deux ans, mais comme nous ne l’avions pas greffé, les fruits sont petits et légèrement amers, mais tout à fait mangeables ! La question est : pouvons-nous encore le greffer maintenant qu’il est bien grand ? Et si oui, comment faire ?

Cerisier

Aller je te résume la suite : un abricotier, un pêcher, et un citronnier tous trois récemment plantés, un figuier qui vient d’un plan récupéré chez ma mamie et qui donne à la fin de l’été, quelques pieds de vigne pour raisins rouges et du raisin de table dans la serre.

 

~ Les baies ~

Continuons dans la série des fruits en parlant des baies. Un des mes fruits préférés est la framboise et en été, c’est mon plaisir d’aller en cueillir, d’en manger et d’en cuisiner. Nous avons donc, en toute logique, des framboisiers, un cassis, un groseillier, un arbre à goji et des fraisiers que nous avons installés en hauteur pour que les fraises soient plus simples à ramasser. Mon papa a fabriqué ça avec des vieux volets, vive la récup !

 

Nous avons aussi, pas très loin de chez nous, des mûres sauvages qui poussent et nous en ramassons tous les ans.

Nous allons planter un myrtillier en novembre. J’ai goûté ce merveilleux fruit qui coûte si cher pour la première fois à Montréal. Je n’en avais justement jamais acheté avant car le prix me dégoûtait et que je n’en avais jamais trouvé en vrac. C’est donc en toute logique que j’ai proposé à mes parents que nous en plantions afin d’avoir notre propre récolte.

~ Les inconditionnels de l’été ~

Comme tu l’as vu dans le titre, j’ai pris les photos qui illustrent cet article le 31 juillet et donc : EN PLEIN ÉTÉ. La merveilleuse saison de toutes les saveurs. Le jardin regorge de fabuleuses choses à récolter à ce moment de l’année.

Cette année, nous avons la chance d’avoir une belle récolte de tomates, ce qui n’est pas le cas tous les ans ! Ce sont en effet des plantes qui attrapent très vite la maladie.. Mais là, nous en avons des très grosses dont j’ai pu te montrer un peu la valeur sur mon Instagram avec notre belle tomate de 811g ! Du côté des tomates cerises, c’est un peu moins généreux, puisque nous n’en avons cueilli qu’une seule.

 

Comme tous les ans, nous avons également beaucoup de courgettes, pour notre bonheur à tou-te-s car c’est un légume que nous aimons tous les cinq. Que ce soit poêlée, grillée, au four, cuisiné façon « apéro », farcies ou en soupe, la courgette fait notre bonheur. Nous en avons une dizaine de pieds.

 

Nous avons aussi 8 pieds d’aubergines qui donnent juste comme il faut : pas trop peu, ni trop pour qu’on n’arrive pas à toutes les manger.

Aubergines

Pour finir sur les inconditionnels de l’été : les poivrons ! Nous avons tenté l’expérience pour la deuxième fois cette année sans grand succès.. Les pieds sont petits et un seul commence tout juste à faire des fleurs. Pas sûr que ce soit pour cette année encore..

Poivrons

~ Les choux ~

Actuellement dans le jardin, nous accueillons le célèbre chou kale dont on entend tant parler ! Mes parents m’ont dit que c’était très simple à faire pousser. C’est ma maman qui a acheté les plants et ils ont fait une pousse incroyable ! Pour moi, ils paraissent mûrs. Cependant, nous avons vu sur Internet qu’il fallait attendre les premières gelées avant de les manger.. Nous sommes preneur-euse-s d’un peu d’aide !

Chou kaleChou kale (1)

Nous avons également des choux pommes que nous avons commencé à manger. Crus ou cuisinés à la crème – de soja -, c’est un délice !

Chou pomme

~ Les courges d’automne et d’hiver ~

Dans la série de mes favoris de l’hiver, j’ai nommé : les courges ! Citrouille, butternut, potimarron et citrouille verte, tout cela se sème en février/mars et se met en terre dans les environs du mois de mai. Et il vaut mieux avoir de la place dans le jardin, car ça s’étale beaucoup !

 

Comme tous les ans, nous avons eu quelques soucis, puisque nous plantons une sorte de courge, et c’est une autre qui pousse (???). Ma maman a planté plusieurs pieds de courge butternut, et à part quelques unes que l’on (pense) voir apparaître, ce sont surtout des potimarrons qui poussent ! Étrange, mais rigolo (un peu moins quand ça donne des coloquintes immangeables, mais bon, c’est le jeu !). Encore une fois, si quelqu’un-e veut bien nous indiquer la marche à suivre pour que ce soit la bonne courge qui pousse, les commentaires sont ouverts !

 

~ Les légumes à feuilles ~

Nous sommes des gros consommateurs de salade, c’est quasiment à chaque repas ! Il était donc inconcevable que l’on ne tente pas l’expérience dans le jardin. Nous avons pu en cueillir plusieurs délicieuses, au cœur croquant. Dernièrement, elles sont devenues amères, nous ne savons pas pourquoi et nous avons malheureusement été contraint-e-s à en donner quelques unes aux poules.. Nous avons laissé deux d’entre elles monter afin des récolter leurs graines pour en planter de nouvelles.

 

Nous avons aussi quelques blettes qui poussent, blettes dont nous consommerons les feuilles et les tiges une fois l’automne arrivé.

Blettes

~ Les légumes racines ~

Par légumes racines, on entend toutes les plantes dont la partie principalement consommable pousse sous terre : pommes de terre, radis, carottes, betteraves.. Tout ça, tout ça !

Actuellement dans notre jardin, nous avons des pommes de terre, des carottes – que mon papa s’obstine à semer trop serrées et qui sont donc petites. La prochaine fois, ma maman et moi allons nous charger de la plantation pour éviter ce « malencontreux accident » ! -, et également des topinambours ! Si tu ne connais pas les topinambours, il s’agit en fait d’une racine ressemblant à une pomme de terre toute cabossée. C’est pas très glamour parce que ça donne des gaz, mais c’est vraiment bon !

 

~ Les autres ~

Je n’ai pas réussi à regrouper celleux qui suivent dans les catégories du dessus, donc c’est comme ça qu’est née la catégorie « autres » ! 😉

Parmi elleux, on trouve les haricots verts – que nous avons ramassé et mangé plusieurs fois, avant de les laisser pousser dernièrement afin de récupérer les graines pour l’année prochaine. C’est la première fois que nous faisons ça, on verra bien ce que ça donne. -, les oignons jaunes et rouges qui on une belle grosse taille cette année, les poireaux qui sont actuellement en processus de pousse. En général, ceux qu’on récolte sont petits, on va bien voir ce qu’il en est cette année ! Je me rend compte en écrivant cet article que nous faisons plein de tests cette année, en fait !

 

Pour finir sur la catégorie « les autres », parlons rhubarbe ! Ce fruit (au sens culinaire, et non pas au sens botanique) se présente sous forme de longues tiges rosées et de feuilles. Attention, les feuilles sont toxiques, donc ne t’aventure pas à les manger ! En revanche, les tiges cuites sont délicieuses en confiture, en compote, en tarte ou en crumble (et bien plus encore !).

Rhubarbe

~ Le jardin aromatique ~

Je finis par cette partie, parce que c’est l’une de mes préférées ! Difficile de trouver des herbes aromatiques non emballées (surtout en grandes surfaces, mais je les boycotte, donc), alors pourquoi ne pas les faire pousser soi-même !

Mon chouchou reste le basilic, j’en mettrais partout si je m’écoutais ! Nous en faisons donc pousser un peu, ainsi que du persil, du thym, de la menthe et de la ciboulette. « C’est trop cute » diraient les québécois et c’est bien vrai ! J’adore voir ces petites herbes merveilleuses en cuisine pousser et aller les cueillir toutes fraîches pour les cuisiner directement.

BasilicJardin aromatique

Voilà la belle présentation de notre petit coin de paradis. C’est pour moi un bonheur que de cultiver et ramasser ses propres fruits et légumes (et autres!) et ça contribue à mon bien-être, même si ça peut paraître ridicule. Au moins, nous savons qu’ils ne sont pas bourrés de pesticides ou autres produits chimiques en tout genre et qu’ils sont cultivés avec amour et bienveillance.

N’hésite pas à me faire part de tes suggestions, idées, conseils ou questionnements dans les commentaires, à aller voir la vidéo en lien avec cet article et à les partager.

Je serai ravie que l’on se lance à plusieurs dans la grande et fabuleuse aventure du jardinage. Alors, paré-e ?

FacebookYouTubeTwitterInstagram

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :