Zéro déchet : et si on privilégiait le tissu ?

Vidéo en lien avec cet article : ICI.

C’est la première fois que j’écris sur ce blog un article sur le zéro déchet. J’en parle assez régulièrement sur ma chaîne YouTube, tu trouveras d’ailleurs une playlist qui réunit toutes mes vidéos à ce sujet ICI. 🙂

P1040137
Oui, je case une photo de moi parce que je me suis coupée les cheveux et que je me trouve rigolote ! 😛

Le zéro déchet, ça consiste en quoi en fait ? C’est tout « simple » (ou pas), c’est réduire au maximum ses déchets afin d’aller à l’encontre de la société de consommation et des quantités industrielles et astronomiques de déchets jetés chaque année dans le monde. Le but est aussi, évidemment, de réduire son impact écologique afin de permettre aux générations futures de vivre dans les meilleures conditions possibles et de laisser le moins possible de traces négatives sur la planète.

Les 5 bases du zéro déchet, lancés par Béa Johnson, sont : Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Composter (et dans cet ordre, surtout). Mais je pourrais t’en reparler dans un article spécifique si cela t’intéresse. N’hésite pas à me le faire savoir dans les commentaires.

Dans ma démarche zéro déchet, je me suis rendue compte que le tissu était d’une importance primordiale ! En effet, il peut remplacer tellement de choses et a tellement d’avantages !

~ Les avantages du tissu ~

Je vais utiliser l’exemple des mouchoirs en papier pour présenter tous les arguments qui suivent, mais tu trouveras plus bas plein d’idées pour intégrer le tissu dans ton quotidien.

  1. Le tissu est moins polluant.

Certes, sa production nécessite beaucoup de ressources, mais une fois qu’il est produit, il est produit et on le garde.

Au contraire, un mouchoir en papier (par exemple) nécessite non seulement lui aussi de nombreuses ressources, mais EN PLUS, on le jette dès qu’on l’a utilisé et il faut donc en reproduire. C’est un cercle vicieux qui fait s’accroître encore et encore la production de mouchoirs dans des quantités astronomiques.

20049289_1537195569676766_1534223119_o

2. Le tissu est plus rentable économiquement sur le long terme.

En effet, le tissu coûte évidemment plus cher au départ qu’un simple paquet de mouchoir, mais sincèrement, soyons honnêtes ! Tu ne penses pas que tous les paquets réunis t’ont coûté beaucoup plus cher qu’un morceau de tissu qui, qui plus est, peut être simplement un vieux t-shirt que tu ne portes plus ?

Un paquet de 140 mouchoirs de marque coûte 1€85. Chez nous, nous sommes cinq. Et en période de rhume, je peux te dire que les mouchoirs ne font pas long feu ! Imaginons que nous en achetons un par mois, cela revient à plus de 22€ par an. Cela paraît certes peu, mais sur 5 ans ? 111€ ! Là, ça pique plus. Et si on « investissait » dans des mouchoirs en tissus ? L’exemple des mouchoirs est assez soft dans l’idée, puisque cela reste très abordable. Mais si l’on parlait des couches, des serviettes hygiéniques… ? Rapporté à tout ce dont on a besoin, le budget augmente vite ! Comme si nous ne voulions pas garder notre argent pour des choses plus importantes ?

3. On peut fabriquer ses affaires soi-même à partir de tissu récupéré.

Comme dis précédemment, tu peux très bien choisir d’utiliser du tissu récupéré de vieux vêtements, par exemple, pour faire tes propres affaires en tissu. Tu pourras ainsi choisir un motif qui te plaît davantage et lui donner la forme et la taille que tu veux.

Le textile génère un gisement par les ménages de 700 000 tonnes (vêtements, linge de maison et chaussures) par an, soit 11 kg/hab/an. Aujourd’hui, seules 106 000 tonnes sont collectées soit 1,7 kg/an/hab, ce qui représente 15 % du gisement. Et seulement 75 000 tonnes sont réemployées et valorisées.

Source : ADEME et ECO TLC

Et si on valorisait au lieu de jeter ?

4. Le tissu est plus agréable et plus joli.

Je joue sur les sentiments, mais sincèrement, on est d’accord ? Un mouchoir un papier, c’est moche et pas agréable ! Je trouve de la fascination dans le quotidien, et c’est peut-être pour ça d’ailleurs que j’aime autant la vie. Alors, j’adore « pimper » mon monde avec des choses que j’adore. Et oui, je n’ai pas honte de l’avouer : j’adore mes mouchoirs en tissus et mes serviettes hygiéniques faites maison !

Les tissus regorgent de mille et une matières et de mille et un motifs ! Tu ne vas pas me dire que tu n’en trouve aucun à ton goût ?

20107096_1536443969751926_1411129220_o

5. Le tissu est meilleur pour la santé.

C’est après avoir vu des reportages sur les dangers des protections hygiéniques que je me suis fait cette réflexion. C’est vrai, en fait : on ne sait pas ce qu’on trouve dans un tampon ou une serviette. Et je te promets que si on le savait, je ne suis pas sûre qu’on continuerait à en porter..

Non, les alternatives ne sont pas parfaites, mais elles sont quand même beaucoup plus « safe ». A condition de nettoyer régulièrement sa coupe menstruelle ou ses serviettes hygiéniques en tissu, il n’y a pas de raisons d’y faire une quelconque allergie.

6. Le tissu permet de perdre moins de temps lorsque l’on fait ses courses.

Une fois que tu as tes mouchoirs en tissus, tu les as et c’est tout. Ca fait ça de moins à acheter quand tu fais tes courses et ça fait ce temps de moins de perdu. Temps près à être dédié à des choses beaucoup plus belles et plus importantes !

Multiplié par toutes les astuces que je vais te donner ci-dessous, tu vas en gagner du temps à consacrer à tes passions !

 

~ Qu’est-ce que le tissu peut remplacer ?

  • Les mouchoirs : je pense que tu l’as compris, le tissu fait de super mouchoir ! Il te suffit de l’acheter ou de découper un carré dans du tissu. Si ce n’est pas beau, ça !
  • Les sacs à vrac : c’est une des bases du zéro déchet. On fait ses courses en vrac ! Je répète : ON FAIT SES COURSES EN VRAC. C’est chouette, c’est rigolo et c’est souvent beaucoup plus éthique ! Je fais mes sacs à vrac moi-même grâce à ce tuto de Oum Shaina, une blogueuse/youtubeuse que j’adore.

20049502_1537195573010099_609228002_o

  • Les emballages cadeaux (et autres) : quoi, tu ne connais pas encore le Furoshiki ? Cet art japonais consiste à emballer ses cadeaux ou même ses affaires de picnic, ses vêtements, ses couverts. Bref, grâce au Furoshiki, tu pourras tout emballer (ou presque) sans produire de déchets ! Tu trouveras plein de techniques et de tutos sur Internet selon la forme de l’objet que tu veux emballer.
  • Les serviettes de table : comme les mouchoirs en papier, les serviettes en papier font énormément de déchet et il suffit encore une fois d’en acheter ou d’en fabriquer soi-même ! Quand nous recevons des invité-e-s ici, nous n’utilisons plus que ça. Ca fait un petit peu plus de linge, mais rien de bien méchant. Et qu’est-ce que ça représente face à la planète qui croule sous les déchets ?

P1040147

  • Les « chiffettes » pipi : oui, c’est moi qui leur ai donné ce nom ! 😛 Depuis peu de temps, même si j’ai eu du mal à passer le cap, j’utilise des morceaux de tissu à la place de mon papier toilette lorsque je fais la petite commission. Niveau organisation, j’ai juste placé une petite boîte opaque assortie à la pièce à côté de mes toilettes et je les place dedans jusqu’au moment où je décide de les mettre à la machine. Il n’y a aucune odeur ni aucun désagrément pour mon corps, bien au contraire ! Bon pour la grosse commission, c’est encore une autre histoire.

P1040148

  • Les lingettes pour lunettes : hors de question pour moi d’utiliser des petites lingettes de telle ou telle marque qui sont uniquement faites pour en racheter dès que le paquet est vide et qui sont souvent bien chimiques. J’ai opté pour un petit chiffon micro-fibre que je réutilise, bien évidemment, et que je lave seulement de temps en temps quand il est un peu sale.

P1040143

  • Les couches lavables : malheureusement, je ne m’y connais pas assez bien pour te parler de cela, mais je pense que les couches lavables sont une sincère révolution pour la planète ! C’est probablement ce qui remplit le plus rapidement la poubelle lorsque l’on a des enfants en bas âge et les couches lavables sont une très bonne alternatives que tu peux même fabriquer toi-même (même si ça demande un petit peu de technique).
  • L’essuie-tout : il nous sert d’essuie-main, d’éponge et même parfois de torchon, j’ai nommé l’ESSUIE-TOUT. Comme son nom l’indique, il nous paraît bien pratique et même indispensable pour certain-e-s. Et pourtant, c’est loin d’être le cas. Et si on utilisait des essuies-mains en tissus et des vraies éponges (ou juste un bout de tissu, ça marche aussi) au lieu de jeter une (des) feuille(s) dès que l’on fait tomber un peu de café ?
  • Les lingettes démaquillantes : ce fut un de mes premiers pas vers le zéro déchet (à l’époque où je me maquillais encore) ! Elles viennent remplacer les cotons jetables et sont réutilisables de nombreuses fois (à l’infini pour certaines) et devine quoi ? On peut elles aussi les fabriquer soi-même ! Quelle bonne nouvelle !

P1040152

  • Les serviettes hygiéniques en tissu : je t’en ai parlé un peu plus haut, les serviettes et protèges-slip en tissu sont venu-e-s, chez moi, remplacer les protections hygiéniques chimiques en tout genre. Couplé-e-s à la coupe menstruelle, iels constituent mes protections pendant ma période de règles.

P1040151

Niveau organisation, rien de bien compliqué : il te suffit de rajouter cela quand tu fais une machine et.. Voilà (exception faite aux couches lavables, mais j’avoue ne pas être la mieux placée pour en parler) !

Si cet article t’a plu, n’hésite pas à le partager, à me le faire savoir dans les commentaires. Tu peux aussi me dire si le tissu prend déjà de la place dans ta vie, si cet article t’a donné des idées ou si tu as d’autres idées en tête.

N’hésite pas à me faire un coucou sur les réseaux sociaux par ici : Twitter, Youtube, Facebook, Instagram, Pinterest.

Sur ce, je te fais des gros bisous. Partage plein d’amour et de bienveillance autour de toi. Et moi, je t’aime très très très fort ! ♥

8 commentaires sur “Zéro déchet : et si on privilégiait le tissu ?

Ajouter un commentaire

  1. Coucou Leslie,
    Je viens de regarder ta vidéo sur le tissu.
    Le tissu a aussi beaucoup de place dans ma vie. Je coud déjà pas mal de mes vêtements et autres…. Par contre, les petits bidules simples comme tu montres, j’y pense jamais à les faire. Paradoxe (Comme me dit souvent ma mère : « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? » 😀 )
    Pour les mouchoirs, ce qu’on utilisait beaucoup avant, c’était de vieux draps usés : les draps s’usent surtout au milieu et les côtés sont encore en bon état. De +, les lavages successifs les ont rendus tout doux. J’ai lu ça dans un ancien manuel d' »ouvrages de dames » 😀 Y a plus qu’à faire un ourlet.
    (Note que l’auteure préconisait plutôt, si la surface était assez grande, d’en faire en premier des essuie-vaisselles (Probablement + pratique avec les draps de lin de l’époque qu’avec nos draps actuels en tissu tout fin) ou des langes.)
    Sinon, pour les furoshiki, ce que je trouve chouette, c’est d’utiliser un tissu qu’on peut utiliser avec le cadeau. Par exemple : du savon ou des trucs de toilette : emballer dans un essuie-mains.
    Par contre, je me demande comment tu fais au magasin pour l’étiquette, avec tes sacs à vrac parce que, par ici, il faut coller une étiquette sur le sac (par contre, on a de plus en plus de sacs en papier plutôt qu’en plastique).

    J'aime

  2. Coucou ! Merci pour ce super commentaire riche d’informations ! Et très bonne idée pour les furoshiki, je n’y avais même pas pensé alors que cela devrait découler de la logique ! 🙂
    Pour les magasins, soit j’achète directement dans un magasin de vrac donc pas de soucis et sinon, au magasin bio où je vais, soit on pèse soi-même et on colle l’étiquette, soit on fait peser en caisse et elle ne colle pas de papier (et ça, c’est chouette !). 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :